ELDRIMNER + THE DEFILED + AVATAR : De Kreun (Courtrai) – 10/12/14

avatar
Date : 10/12/14
Salle : De Kreun (Courtrai)
Affluence : 300
Coup de Coeur :
Chronique :
CHOUKS
1

Mercredi 10 Décembre 2014, 18h30, direction Courtrai en Belgique !

A peine arrivé par la salle (après quelques péripéties pour se garer, que je vais vous épargner ici), je rentre dans la salle De Kreun, et premier constat déjà fait : le public belge à l’air bien plus chaleureux et prêt à mettre l’ambiance qu’en France !


Même pas le temps de passer par la case bière traditionnelle que la première partie commence son set qui durera quelques minutes 40 minutes. Les suédois d’Eldrimner nous propose une musique entre Black et Death Métal, vous l’aurez compris, pas mas tasse de thé… Pourtant, ils auront eu le mérite de me faire headbanguer quelques fois.

C’est surtout par l’aspect scénique que le groupe se démarque, avec un look « zombifié » qui fait le plaisir des photographes présents !

Une vingtaine de minutes de répits, le temps pour moi d’enfin prendre une bière (car oui, en dans cette salle, il fait déjà chaud, très chaud !), et c’est le début du concert de The Defiled (pour ceux qui veulent une présentation du groupe, vous pouvez retrouver ma récente interview de The AvD, claviériste du groupe, ici). C’est sur As I Drown, un des morceaux phares de leur dernier album Daggers que le groupe fait son entrée. Et une chose est claire… ça envoi sévère !

Les anglais ne prennent pas une seconde pour souffler sur scène, et se succèdent (dans le désordre) Sleeper, Unspoken, No Place Like Home, Black Death, Call to Arms… de quoi chauffer le public avant que Stitch D (chanteur du groupe) lance un circle pit !

Pas avares en remerciement, The AvD se fera plusieurs fois le porte parole du groupe pour remercier les fans présents avant de clôturer un set d’environ 1h et de signaler que la tournée était bientôt terminée et qu’ils retournent de ce pas à l’enregistrement du 3ème opus, à suivre !

Une petite demie-heure et c’est au tour de la tête d’affiche de la soirée… et pas n’importe quelle tête d’affiche, parce qu’il s’agit d’un groupe qui fait beaucoup parler de lui ces derniers temps, je parle des suédois d’Avatar !

D’entrée de jeu, le ton est donné, ça envoi du lourd avec un mélange très étonnant entre death, black metal et sonorités plus rock’n’roll ! Niveau scénique, rien à redire, vous cherchez un chanteur survolté ? Vous trouverez difficilement mieux ailleurs !

C’est un set en béton qu’il nous est donné de voir, mais alors il faut imaginer un béton ensuite trempé dans ce l’acier, et même là, vous n’arrivez qu’à la moitié de ce que le groupe donne comme concert, tant le tout est rôdé et pourtant paraît hyper spontané !

En vrac, on peux citer le morceau titre du dernier album Hail the Apocalypse (en introduction du concert), What I don’t Know, Let it Burn, Black Waltz, Vultures Fly, Bloody Angel… et même si comme moi avant le concert, vous n’avez jamais entendu le groupe, il vous sera impossible de ne pas remuer la tête dès la première note jouée par le groupe !

Après un set rythmé par les allers-retours incessants du chanteur d’un bout à l’autre de la scène et par ses mimiques de clown fou, c’est même à deux imitations démentielles auxquelles on a le droit : la première, le fameux « hihiiiiiiii » de Michael Jackson avec un petit « I miss him so much. No, fuck it ! », la deuxième, une groupie folle d’Ozzy Osbourne.

Et justement, comme le chanteur le déclarera lui-même, il y a une différence entre Ozzy Osbourne qui devient fou sur scène, et Avatar qui met le bordel !

Le public aura encore le loisir de reprendre en choeur les paroles du groupe pendant 4 ou 5 morceaux, et sur conseil du chanteur « Chantez avec nous ! Et si vous ne connaissez pas les paroles, vous pouvez toujours faire semblant » (en anglais dans le texte « Sing with us ! And if you don’t know the lyrics, at least, you can fake it » car oui, c’est plus classe dit en anglais !).

C’est donc plein de riffs démentiels, de décibels, d’un peu de bière, trempé de sueur (et avec l’album Grave Times de The Defiled dédicassé par les membres du groupe) que je repars, direction Lille, pour aller dormir avant un retour à la « vie normale » et au boulot le lendemain matin, dur de redescendre après des concerts comme ça…

Quoi qu’il en soit, je vous invite à découvrir ces 3 groupes, pour les absents (et aussi les présents qui ont envie de revivre le concert) vous pouvez toujours avoir un aperçu de ce que ça donnait avec l’entrée en scène des concerts de The Defiled et Avatar juste en dessous ! See ya soon !

Source de la news

Sleaze It : | |
Style : ,