SWEET & LYNCH : Only To Rise

SweetLynchCover
Origine : USA
Date de sortie : 2015
Label : Frontiers Records
Coup de Coeur :
Chronique par :
Web :
1

Il y a des mariages improbables, surprenants, et qui suscitent une telle curiosité qu’on en attend un rejeton au plus vite avec une impatience sidérante. Aussi, lorsque le projet SWEET & LYNCH regroupant sous un même étendard deux personnalités que tout semblait opposé, en l’occurrence Michael SWEET de Stryper et George LYNCH de Lynch Mob et ex Dokken, fut annoncé, inutile de dire que l’impatience fut grande d’en entendre quelques bribes. Et le peu lâché de ONLY TO RISE en pâture à nous autres fanatiques Rock n’Roll mettait sévèrement la bave aux lèvres.

SWEET & LYNCH est né d’une idée poussée à Michael SWEET par Serafino PERUGINO président de Frontiers Records. Lorsque ce dernier demanda à Michael de chanter sur cet album il n’imaginait pas un instant ce à quoi allait aboutir ladite demande. En effet Michael décida de produire, de jouer et de composer les titres avec George LYNCH. Et lorsqu’on connait les qualités intrinsèques des deux lascars il ne fallait pas moins que James LOMENZO à la basse et Brian TICHY à la batterie pour venir épauler férocement les deux monstres absolus du Hair Metal 80’s.

Et c’est à croire que tout ce que touchent ces deux gus se transforme en véritable bijou puisque quand bien même les « super groupe » ou « super collaboration exceptionnelle et unique » sonnent souvent comme des « bof albums », là on frôle l’excellentissime. Mais comment décrire ONLY TO RISE ? C’est simple, ça sonne Stryper et Lynch Mob à la fois. Ça vous va comme description ?  Illustrés par quelques titres explicites nous dirons que THE WISH, LOVE STAYS, RECOVER,  ou encore TIME WILL TELL vous transporterons forcément vers le clan des « jaunes et noirs » de Stryper. Tandis que DYING ROSE, RESCUE ME, ME WITHOUT YOU, DIVINE ou enfin HERO-ZERO avec leurs riffs « LYNCHIEN » vous fera survoler avec délice des titres qui auraient trouvés leurs places sur un des deux premiers albums de Lynch Mob voir même quelques Dokken sans le moindre problème.

Ce qui donne une touche particulière à cet album c’est qu’il ne s’agit justement pas d’un « Split Album » où 1 artiste ou 1 groupe signe une moitié et l’autre le reste. Non car quand bien les influences Stryper et Lynch Mob sont évidentes (ainsi que les influences respectives des deux groupes pré cités) il s’avère que le mélange et le boulot effectué par les deux génies est excellent en tout point et frôle le sans faute absolu. L’intelligence rare aura été une fusion de deux égos aboutis plutôt qu’une compétition genre « celui qui a la plus grosse ». L’apport de LOMENZO et de TICHY est indéniable tant leurs talents dans le Hard 80’s avec leur ex groupes respectifs White Lion et Whitesnake n’est plus à prouver.

Au final nous avons là un album détonnant et assurément une galette qui se retrouvera forcément dans nombre de Top 10 lorsqu’il sera l’heure de faire les comptes en fin d’année. Amis des solos qui tuent et des lignes vocales virevoltantes, préparez-vous. Chapeau bas messieurs, tout en espérant une suite à ce projet.

 

Source de la news

Sleaze It : | | |
Style : ,