XYZ : S/T

2015-01-13_54b55a30abbb0_album.jpg
Origine : USA
Date de sortie : 1989
Label : Enigma
Chronique par :
Web :
1

Il est de ces groupes, et plus particulièrement de ces albums sur lesquels nous avons toujours énormément de plaisir à revenir. On a beau les écouter, encore et encore, on ne s’en lasse pas. Le genre d’album qui fait du bien où ça passe, le genre d’album qui à tous les coups vous mettra de bonne humeur et vous redonnera la pêche. Pour ma part, les deux premiers albums de XYZ font partie de ceux-là, et en matière de hard US, pas de doute, nous tenons là deux pépites indémodables. Attardons-nous quelques instants sur le premier album de ce combo.

XYZ voit le jour en 1986 à Los Angeles. Il écume les bars de la ville et notamment le nightclub « The Whiskey » dont il foule les planches régulièrement. Le groupe est à ses débuts composé de Terry Ilous (né à Paris en 1965) au chant, de Patt Fontaine à la basse, de Bobby Pieper à la gratte et de Joey Pafumi à la batterie. Le groupe se construit une solide réputation sur scène, et cherche bien vite à enregistrer un premier album. Un deal est presque signé avec Atlantic, mais est finalement abandonné. Les titres qui devaient d’ailleurs composer cet album ne verront le jour qu’en 2005 avec la sortie de « Rainy Days ». Le groupe change ensuite de line-up, exit donc Pieper et Pafumi, remplacés respectivement par Mark Diglio et Paul Monroe. Pas question pour XYZ de baisser les bras, et ses efforts sont finalement récompensés : le groupe va pouvoir enfin entrer en studio afin d’enregistrer son premier véritable album sous la houlette de Don Dokken, rien que ça ! Cet album éponyme sortira en 1989 sur le label Enigma.

Difficile de ne pas nier la présence de Don Dokken tant son influence est présente sur ce premier album. Visuellement d’une part (le look des musiciens, le logo, …) mais musicalement surtout. Car oui, faut pas se voiler la face, la musique de XYZ ressemble à celle de DOKKEN. C’est pas un mal pour autant, tant le groupe propose d’excellentes choses sur ce premier album. Et en matière de hard US et de morceaux qui envoient du bois, le groupe se pose là. Ecoutez donc des titres comme « Inside Out », « Maggy », « What Keeps Me Loving You» ou « Tied Up ». Des brûlots de hard rock mélodique, c’est parfaitement exécuté, efficace, la production est énorme, on a pas affaire ici à des petits joueurs et XYZ fait mouche à chaque fois ! Et même quand il décide de ralentir le rythme, à l’instar du superbe « Come On N’ Love Me » le groupe s’en sort superbement. Et que dire des ballades « Souvenirs » ou « After the Rain », deux titres de toute beauté où Terry Illous fait montre de tout son talent. Il est d’ailleurs à noter que sa voix est superbe, une des plus belles du genre, incontestablement.

Des videos seront tournées pour les titres « Inside Out » and « What Keeps Me Loving You« . Le titre « Maggy » sera quant à lui utilisé pour le film « I Come In Peace » avec Dolph Lundgren. Mais malgré tout, le succès ne sera pas au rendez-vous et l’album se classera timidement à la 99 ème place du Billboard 200. Cela n’empêchera pas le groupe de tourner, notamment en ouverture d’ALICE COOPER et de ENUFF Z’NUFF. L’album qui suivra, « Hungry », signé sur le label Capitol, se voudra plus commercial et renferma également d’excellents titres …

Aujourd’hui, il arrive que XYZ tourne encore de temps en temps. On a pu ainsi les voir notamment lors du Firesfest (UK) en 2012. Terry Ilous a lui rejoint les rangs de GREAT WHITE en remplacement de Jack Russell. Quoiqu’il en soit, le hard US nous a offert de très bons albums en cette année 1989, et cet album éponyme de XYZ est incontestablement à ranger dans le haut du panier.

Source de la news

Sleaze It :
Style : , ,