AEROSMITH : Pump

2015-02-19_54e5c2b03a96b_Aerosmith_-_Pump.JPG
Origine : USA
Date de sortie : 1989
Label : GEFFEN
Coup de Coeur :
Chronique par :
Web :
1

S’il y a bien un monstre sacré du Rock n’Roll sans qui beaucoup de choses ne seraient jamais arrivées, ou alors bien différemment, c’est AEROSMITH. Survivant malgré lui des 70’s et des débuts 80’s les cinq Bostoniens ont ouvert une voie sacrée en puisant férocement certes dans la Rolling Stones Attitude mais, et surtout, en appuyant sur la corde « dure » de ce Rock n’Roll « bad boy » afin d’en faire le fer de lance, le point focal, l’Everest de ce qu’est le Rock Hard pour une ribambelle de groupes se revendiquant corps et âmes d’influences AEROSMITH.

Après un retour en vie avec l’excellent PERMANENT VACATION sorti 2 ans plus tôt et qui aurait très certainement pu s’appeler « The Redemption », AEROSMITH déboule sur la planète Hard de la fin des 80’s avec  PUMP, 10ème album du groupe. Autant le dire de suite, même si PERMANENT VACATION était déjà pas mal ancré dans le Hard US « à la mode » à cette époque, il conservait toutefois ce petit côté « oldies » propre à la musique d’AEROSMITH, du style de ROCKS pour ne pas le nommer. Avec PUMP, le groupe achève définitivement cette mue entamée depuis DONE WITH MIRRORS et leur volonté de tirer un trait sur un passé pour le moins « sulfureux ».

L’album commence en trombe par un YOUNG LUST imparable qui mets de suite dans le bain, la production réalisée par Bruce Faibairn est excellente et mets parfaitement en valeur le groupe. Le jeu de grattes de Joe Perry et Brad Whitford est au taquet mais que dire de Steven Tyler sur ce titre qui s’envole littéralement. Le titre suivant, composé par Steven avec l’aide de l’incontournable Desmond Child est un des titres phares de PUMP. Avec F.I.N.E et son refrain ultra efficace, le groupe démontre que même à quelques antipodes de son style « historique » il est au sommet et dépasse de la tête et des épaules toute la production Hard US du moment. Et quoi de mieux qu’un LOVE IN AN ELEVATOR pour convaincre définitivement le plus réticent des sceptiques ? Appuyé par un clip qui tournera en boucle sur MTV, la paire Joe Perry / Steven Tyler fait une nouvelle fois mouche avec ce titre taillé pour les radios et pour entrer dans le panthéon du groupe (déjà bien garni il est vrai). Que ce soit le Riff, la rythmique, le solo et la ligne vocale de Steven, ce titre est un « must have ».

Et les titres s’enchainent, tous avec une qualité remarquable. Et arrive JANIE’S GOT A GUN. Ce titre co-écrit par Steven et Tom Hamilton propulse une fois de plus le groupe au sommet des passages MTV. Basé sur une intro improbable, d’ailleurs la VHS sortie à l’époque sur le « making of de PUMP » montrera comment Steven l’a pondu, cette ballade casse la baraque un peu partout dans le monde et restera ancrée dans les charts un bon moment. JANIE’S GOT A GUN offre un son différent plutôt axé « steel guitar/citare » dans l’intro et dans le solo remarquable de Joe.

Alors il est bien évident que si l’on compare PUMP à la discographie d’AEROSMITH des 70’s on soit quelque peu interloqué de prime abord mais à bien regarder les contours de cet album, ses structures et la qualité intrinsèque des titres, on est bel et bien face à un album du groupe sans le moindre doute possible. Et ce ne sont pas MY GIRL, HOODOO/VOODOO MEDICINE MAN et la seconde ballade, excellente aussi, WHAT IT TAKES, qui invalideraient le propos.

Autant effectivement le groupe était en rédemption face à lui-même depuis DONE WITH MIRRORS, autant PUMP est définitivement le tournant qu’AEROSMITH méritait. Parlant de Drogues, d’Alcool et d’addiction, cet album agit telle une thérapie pour le groupe. Exit les substances chimiques, welcome les lauriers, palmes, trophées, récompenses, puisque qu’à partir  de PUMP, et dans les 90’s, AEROSMITH culminera en tant que « LE GROUPE DE ROCK » allant même jusqu’à signer la B.O. d’un blockbuster hollywoodien, ARMAGEDDON (Bruce Willis, Liv Tyler) dont le titre « I DON’T WANT TO MISS A THING » fera un peu plus entrer le groupe dans le panthéon du Rock n’Roll.

Bien plus qu’un groupe de Rock à tendance Hard, AEROSMITH est devenu un incontournable de l’histoire du Rock au même titre que leurs idoles des STONES.

Source de la news

Sleaze It :
Style : , ,