DAN REED : Transmission

2015-02-05_54d390896a4e6_DanReed.jpg
Origine : USA
Date de sortie : 2015
Label : AOR Heaven
Chronique par :
Web :
1

3 après la sortie de SIGNAL FIRE, le chanteur américain DAN REED nous revient avec sa nouvelle progéniture, TRANSMISSION grâce notamment au concept « Crowd Funding » via pledgemusic.

Il est loin le temps où DAN REED NETWORK, le projet majeur du chanteur avec qui il a enregistré 5 albums studios et 1 live, enflammait les fans à coup de Rock Fusion Funky sur les brûlots qu’étaient l’album éponyme (88) ou l’excellent Slam (89). Car depuis cette période « dorée » et le split du groupe intervenu en 1993, DAN REED a fait son petit bonhomme de chemin avant de revenir avec ADRENALINE SKY en 96 et entamer fin des 90’s une carrière solo aboutissant à ce troisième album solo qu’est TRANSMISSION.

Fortement inspiré par ses plus profondes influences, notamment  « Bad Co », « Pink Floyd » ou encore « Fleetwood Mac », DAN REED nous offre là un album très intimiste où le crédo s’articule autour de la face sombre de l’homme et de sa condition. Loin de cette chronique l’idée d’entrer dans les détails que tout un chacun saura s’approprier, projection personnelle ou pas. Les rythmes Funky et ultra structurées du passé ont laissé place à une simplicité déconcertante d’efficacité. Guitares, Basse, Batterie, Claviers se mélangent à la perfection sur un mid tempo des plus subtiles qui laissent le champs libre à l’expression totale d’un DAN REED ultra inspiré sur des titres tels que ANYWHERE BUT HERE où on se laisserait presque imaginer écouter un titre de Phil Collins ou de Genesis période fin des 80’s.

TRANSMISSION fait la part belle à la mélodie et à l’interprétation vous l’aurez compris. Hormis le titre pré-cité, notons en vrac SHE’S NOT YOU,  ROLL THE DICE, FIRE IN THE PYRAMID ainsi que ALREADY THERE qui représentent probablement le mieux le comment du pourquoi de cet album. Ce qui est amusant avec cet album c’est qu’on a l’impression de le connaitre avant même de l’écouter. Je veux dire par là que cette musique, ces adaptations, cette prod, nous replongent effectivement dans les groupes pré-cités et, une fois l’album achevé, confirmation de ce sentiment « Phil Collins » indéniable. Peut-être est-ce dû au timbre de voix du sieur DAN, allez savoir.

Au final qu’avons-nous là ? Un album hors du temps, véritable pépite mélodique où DAN REED se dévoile probablement comme jamais. Du grand art.

2015-02-05_54d390896a4e6_DanReed.jpg

TRACKLIST

01 Broken Soul
02 Roll the Dice
03 Drive
04 Anywhere But Here
05 Bending the Light
06 Arm Yourself
07 Fire in the Pyramid
08 You’re All I Need
09 On the Metro
10 Ear to the Track
11 What Dreams May Come
12 Already There
13 She’s Not You

Source de la news

Sleaze It :
Style : , ,