STEELHEART : Tangled In Reins

2015-02-14_54df6c134c538_Steelheart-TangledInReinsFront.jpg
Origine : USA
Date de sortie : 1992
Label : MCA
Coup de Coeur :
Chronique par :
Web :
1

Avec son deuxième album, il ne fait aucun doute que STEELHEART a marqué durablement les amateurs de hard US et de hard rock en général. En effet, après un album éponyme qui fut relativement bien reçu (il cartonna même en Asie), STEELHEART nous revient en 1989 avec son second effort, TANGLED IN REINS. Par rapport à leur premier album, le line-up n’a pas changé. On retrouve donc avec plaisir Miljenko MATIJEVIC au chant, Chris RISOLA et Frank DI COSTANZO aux guitares, John FOWLER à la batterie ainsi que James WARD à la basse. Sans oublier un certain Jeff SCOTT SOTO qui assurera les chœurs.

Il est convenu que le deuxième album d’un groupe est toujours celui qui est le plus appréhendé. Album de la confirmation ? Déception ? STEELHEART n’allait pas échapper à ces questions et était attendu au tournant. TANGLED IN REINS voit finalement le jour le 10 juillet 1992 et sort sur la label MCA. Bon, on ne va pas tourner autour du pot, le groupe allait nous asséner un joli uppercut et allait clairement enfoncer le clou par rapport à son premier album. Il confirmait de la plus jolie des façons tout le bien et le potentiel qu’on avait pu placer en lui. Pourtant, autant les mecs avaient simplement dû puiser dans leur stock de chansons écrites préalablement pour leur album éponyme autant ils ont dû composer du tout nouveau matériel pour celui-ci.

Et on a droit ici à du lourd, du très lourd et STEELHEART nous propose un album de hard US tout simplement parfait ! Des titres festifs et énergiques comme STICKY SIDE UP ou LATE FOR THE PARTY, de superbes ballades, tout y est, et c’est un sans faute sur toute la ligne. MATIJEVIC est absolument fantastique ici et nous fait écouter toute l’étendue de son talent, sa voix est superbe et il n’hésite pas à monter très haut dans les aigus, comme sur le morceau STEELHEART. Mais derrière lui, ça joue sévèrement bien aussi … Chris RISOLA est un vrai killer et nous assène des solos de toute beauté, la section rythmique assure comme il faut et la production de Tom WERMAN est excellente. L’album n’est composé que de 10 morceaux, mais quels morceaux !

Le groupe se classe timidement dans le Billboard US, mais à l’instar de la performance qu’il avait réalisé pour le premier album, STEELHEART cartonne de nouveau en Asie. Bref, tout va pour le mieux et pourtant, tout va s’arrêter subitement. Lors d’une tournée avec SLAUGHTER, Miljenko MATIJEVIC sera victime d’un grave accident qui précipitera la fin (provisoire) du groupe. Le chanteur relancera le groupe quelques années plus tard, avec de nouveaux musiciens (il restera le seul membre d’origine) et sortira le troisième album du groupe, WAIT, en 1996. Un album qui sera très différent des deux premiers.

Aujourd’hui, le groupe existe toujours et donne régulièrement des concerts, notamment aux States. On a pu entendre MATIJEVIC à l’occasion du film Rock Star (c’est lui qui prête sa voix à Mark Whalberg, avec Jeff Scott Soto). Mais plus jamais STEELHEART ne brillera autant qu’à l’époque de ce TANGLED IN REINS, un des meilleurs album de hard US de tous les temps, un petit joyau de perfection qui avait réussi à mettre tout le monde d’accord. Il reste aujourd’hui un album incontournable que tout amateur se doit de posséder dans sa collection.

Source de la news

Sleaze It :
Style : ,