QUIET RIOT : Metal Health

2015-04-14_552d11c9b0493_quiet_riot_metal_health.jpg
Origine : USA
Date de sortie : 1983
Label : CBS
Chronique par :
Web :
1

Album de légende ne veux pas systématiquement signifier qu’il s’agit d’un album à la mode 10/10 + coup de cœur et l’histoire du Rock ‘n’ Roll a démontré sur ses soixante années d’existence qu’il y a des albums encensés, vendus par millions, qui in fine ne supporteraient nullement la comparaison objective d’une critique face à un album considéré, lui par contre, comme culte. Ouf ! Mais où veut-il en venir ? Suivez donc mon regard vers une vente de quelques millions d’exemplaires d’un album et d’un groupe ayant méchamment surfé sur la vague d’un illustre décès, celui de Randy Rhoads. Vous l’aurez compris, l’album sur le grille aujourd’hui n’est autre que METAL HEALTH du groupe QUIET RIOT.

Mais revenons un peu en arrière afin de comprendre la genèse de cet album tant décrié mais pourtant ayant tapé le haut du pavé un certain temps, vendant aux USA près de 6 millions d’exemplaires, rien que ça. En 1979, alors que QUIET RIOT n’est pas au mieux de sa forme, Randy Rhoads auditionne pour Ozzy Osbourne et obtient le rôle tant convoité à l’époque. Kevin Dubrow sent que le groupe est anéanti, d’ailleurs c’est le split final un an plus tard. Rhoads chez Ozzy, Dubrow tourne sous son nom et recrute quelques temps plus tards Carlos Cavazo (guitare) et Frankie Banali (Batterie).  En 1982 décède Randy Rhoads dans les circonstances que l’on sait. Bien qu’il l’ait toujours nié, Dubrow relance QUIET RIOT en s’appuyant sur les bases de son groupe Dubrow, ramenant ainsi dans son escarcelle Rudy Sarzo qui faisait partie de la fête QUIET RIOT jusqu’au split de 1980, en surfant plus ou moins sur le buzz fracassant du décès du guitariste prodige. Nota : aidé largement en ce sens par CBS qui n’était pas un label étouffé par la gêne.

En 1983 sort alors un album qui va faire date dans l’histoire du Rock, METAL HEALTH. Pourtant, oui pourtant, ôtez lui un seul titre, la reprise de Slade « CUM ON FEEL THE NOIZE » et voilà un très bon album mais mérite-t-il ce statut d’album culte qu’on a bien voulu lui coller ? Probablement pas.  C’est d’ailleurs l’avis de Spencer Proffer, le producteur de cet album, qui trouvait que comparé aux gloires montantes et aux albums cultes du moment (Scorpions, Van Halen, Motley,  Def Leppard, etc…), ce n’était pas franchement folichon. Et c’est sous son insistance qu’on lui doit cette fameuse reprise qui fit couler de l’or sur les épaules encore « meurtries » de Kevin Dubrow et compagnie.

Alors bien évidemment il y a le titre éponyme METAL HEALTH (Bang Your Head), véritable hit en puissance au refrain ultra fédérateur. CUM ON FEEL THE NOIZE qui passa une éternité en haut des charts, DON’T WANNA LET YOU GO, un des titres phares de l’album et qui, encore aujourd’hui, donne tout son charme à cet album. Notons également SLICK BLACK CADILLAC et LOVE’S A BITCH, deux titres qui sortent du lot il faut bien le reconnaitre. Mais passé la ballade THUNDERBIRD, plutôt sympathique que mythique on se retrouve avec un bon quart de l’album qui très sincèrement fait plutôt office de remplissage. Ainsi BREATHLESS, RUN FOR COVER, BATTLE AXE et enfin LET’S GET CRAZY sonnent plutôt « bof bof » et eux par contre ne peuvent dignement et honnêtement s’inscrire dans une comparaison avec d’autres titres de ces temps sacrés.

Sans toutefois tirer quelques conclusions qui sonneraient comme affirmation, chacun s’est fait son idée sur cet album et, avec le recul lié à l’histoire du groupe et du style, on peut décemment dire que le succès de cet album est étroitement lié d’une part, au fait que Rhoads appartenait à ce groupe auparavant, mais également à cette reprise de Slade.

Au final, METAL HEALTH reste un incontournable dans une cédé thèque qui se respecte tant cet album a marqué son temps, notamment de par le carton qu’il réalisa dans les charts.

 

2015-04-14_552d11c9b0493_quiet_riot_metal_health.jpg

 

01 Metal Health (Bang Your Head)
02 Cum on Feel the Noize
03 Don’t Wanna Let You Go
04 Slick Black Cadillac
05 Love’s A Bitch
06 Breathless
07 Run For Cover
08 Battle Axe
09 Let’s Get Crazy
10 Thunderbird

 

Source de la news

Sleaze It :
Style : ,