DEF LEPPARD : Palladium – Cologne

2015-05-31_556ac71361305_DefLep3.jpg
Date : 28/05/2015
Salle : PALLADIUM
Affluence : 4000
Coup de Coeur :
Chronique :
Taker5962
1

DEF LEPPARD étant en tournée actuellement en Europe avec les BLACK STAR RIDERS, et quand bien même les promoteurs ne daignent pas nous offrir ce plaisir de les revoir sur scène, Sleaze This City s’expat pour vous rapporter du croustillant qui on le souhaite vous fera rêver. 
Cela faisait environ 15 ans que je veux voir DEF LEPPARD en concert. Leurs venues dans le coin, étant méga rares, je n’ai juste eu l’occasion de les voir en festival il y a 7 ans, au Graspop Metal Meeting, où toutes les conditions étaient réunies pour que ce concert soit un fiasco (mauvais temps, 45 minutes de passage, jouer à l’heure du repas, groupe pas du tout adapté aux festivals, pas de light show, public belge amorphe, entre autres…) Alors quand la nouvelle d’une mini tournée allemande tombe, et que je vois une date sur Cologne, ni une, ni deux, les places sont achetées, même si vraiment, c’est pas un bon plan à ce moment de l’année, l’occasion était trop rare pour faire l’impasse.

Après un trajet tumultueux (encore une fois, on a l’impression que toute la Belgique est en travaux) et des bouchons sur Cologne même, nous entrons fébrilement dans la salle vers 18h30, après quelques minutes d’attentes. Le Palladium est une salle située dans une espèce de zone industrielle désaffectée, n’ayant absolument aucun rapport avec le type de musique qui se jouera ce soir. Cependant, le public s’est déplacé, 4 000 personnes sont attendues, et les t shirts vintage, bandanas, jeans troués, baskets blanches montantes et autres pantalons zébrés sont de la partie.

Après s’être bien placés, côté Vivian Campbell, dans les 5 premiers rangs, les BLACK STAR RIDERS, première partie de choix, montent sur les planches à 20h pile. L’ambiance est déjà bonne, le groupe sait ce qu’il fait, et propose une set list super sympa. Ils commencent assez fort avec un enchaînement Bound For Glory (quel tube) et Jailbreak ! Ambiance assurée ! Après un Kingdom Of The Lost (tube également), le chanteur annonce qu’ils ont une surprise, et invite Vivian Campbell à jouer The Rocker, issue du premier album de THIN LIZZY ! Après cela, quelques compositions des deux albums de BSR viennent combler la set list, notamment l’excellent Finest Hour. Sans oublier non plus les classiques de THIN LIZZY que sont Boys Are Back In Town (grosse ambiance) et le magistral Whisky In The Jar pour conclure ce superbe set. Excellente performance, une énergie impressionnante, et surtout une classe folle. Agréablement surpris, et j’espère les recroiser bientôt dans le coin !

BLACK STAR RIDERS Setlist :
1. Bound For Glory
2. Jailbreak
3. Kingdom Of The Lost
4. The Rocker (avec Vivian Campbell)
5. Through The Motions
6. Boys Are Back In Town
7. Finest Hour
8. Killer Instinct
9. Whisky In The Jar

—————

Après seulement 15 minutes de répit, l’intro de DEF LEPPARD résonne dans la salle (Won’t Get Fooled Again des WHO) ! L’ambiance monte, et voilà que les gars de Sheffield arrivent, tout heureux de revenir en Allemagne (leur dernière tournée allemande remontant à 2003, et le dernier passage en 2006 – une seule date de festival -) ! Quelle énergie, quelle joie, quel son, et putain ils sont là !!! Faut dire que ça démarre en trombe avec Rock ! Rock ! (Till You Drop) et Animal, deux putain de classiques ! Le Light Show est magnifique, Joe Elliot est en voix comme rarement, et le sera tout le long du concert. Sav’ a l’air très heureux, Collen joue son rôle de shreeder bodybuildé, tandis que timidement, Vivian Campbell semble croquer la vie à pleine dents ! Un sourire béat tout le long du show, il s’amuse avec le public, chante, profite… Vraiment touchant, well done guy !

Le reste de la set list n’est qu’enchaînement de tubes : Let It Go (bon, ça c’est plus rare, et VRAIMENT cool), Foolin’, Love Bites, Armageddon It… Deux titres d’Euphoria sont dépoussiéré, à savoir Promises, et Paper Sun, deux excellentes compos (même si j’aurai aimé avoir le génial Demolition Man). Seul faux pas (à mon sens), Rock On, la reprise de DAVID ESSEX. Je sais que c’est un peu le moment de gloire de Savage qui joue un rôle important sur ce morceau, mais vraiment, ça pompe l’ambiance. Pas grave, Joe arrive avec sa gratte acoustique et lance le moment émotion : Two Steps Behind ! Je ne vous dis pas l’émotion à ce moment là. Je revois le film, je me revois, gamin écouté ça en boucle… Et que dire des chansons qui suivent : Bringin’ On The Heartbreak, Switch 625 (le meilleur instrumental Hard de l’histoire), et surtout Hysteria, où des photos/vidéos de l’époque sont diffusés sur les écrans. GRAND MOMENT D’EMOTION !
La fin approche, Joe s’avance « I Got a Question for you Cologne… Do You Wanna Get Rocked ?!” Ca envoit le bois, tout comme Pour Some Sugar On Me, qui termine le set principal de la meilleure des façons.

Les rappels, classiques, Rock Of Ages et Photograph, finissent d’achever un public qui ressort avec la banane ! Je m’attendais à un show relativement froid, calibré, et bien en fait non. Certes, il n’y a aucune place à l’impro, mais les mecs sont heureux d’être là (mention spéciale à Viv et Joe !) et au vue de leur parcours, les galères, les succès, l’héritage inestimable qu’ils ont laissés, bien plus que la plupart des groupes de cette époque… Nous pouvons le dire, oui ! DEF LEPPARD a été grand ! DEF LEPPARD est grand ! DEF LEPPARD sera toujours grand ! En espérant ne pas attendre 10 à 15 ans pour vous revoir…

DEF LEPPARD Setlist :
1. Rock Rock Till You Drop
2. Animal
3. Let it Go
4. Foolin
5. Promises
6. Paper Sun
7. Love Bites
8. Armageddon It
9. Rock on
10. Two Steps Behind
11. Rocket
12. Bringin’ On The Heartbreak
13. Swtich 625
14. Hysteria
15. Let’s Get Rocked
16. Pour Some Sugar On Me

17. Rock Of Ages
18. Photograph

Photos Courtesy of DefLep.com

Source de la news

Sleaze It : |
Style :