WRATHCHILD : Stakk Attakk

2015-06-11_5579c42837fad_Wrathchild.jpg
Origine : England
Date de sortie : 1984
Label : Heavy Metal Records Limited
Chronique par :
Web :
1

C’est bien simple à l’époque, si vous aviez certaines velléités de vous orienter vers un look « tue la mort » il y avait aux USA les MÖTLEY CRÜE période « Shoot at the devil » et en Uk les WRATHCHILD période « Stakk Attakk ». L’un comme l’autre jouait du brushing et des cheveux mode décollage de toile d’araignée dans les coins. Mais qui s’est lancé en premier dans ce type de look ? Certains racontes que les WRATHCHILD furent les premiers, d’autres que c’était la bande à SIXX du fait que ce dernier avait déjà les cheveux en l’air à l’époque LONDON. Bref, entre commérage et compagnie ce qui est sûr c’est que les anglais ont pondu un album de légende et que ce STAKK ATTAKK sorti en 1984 fait encore référence de nos jours.

Ici on ne parle pas de Rock ‘n’ Roll embarqué dans un délire qui veut tout démonter sur son passage non. Les titres sont ultras catchy, candy pop et à l’image du génialissime TRASH QUEEN les compos de WRATHCHILD ont édulcoré quelque peu la vie d’une jeunesse qui découvrait à nouveau, après la grosse vague Glam des 70’s en Angleterre, que ce style savait aussi se faire avec un son plus « métallique » dirons-nous.

Alors quand on parle de référence, c’est assez facile à expliquer car qui n’a pas écouté cet album et n’a pas fredonné l’ensemble des refrains des 10 titres que comporte cet album, véritable ovni sorti à un moment où la scène Hard Rock était en pleine mutation et acidulée au rythme des teutons de Scorpions et du sirupeux au possible Still Loving You.

Avec un look hors du temps les 4 british n’ont pas hésité à balancer des shows démentiels que certains racontaient comme une débauche d’énergie et de fiesta qui imposerait un « forbidden under 18 » si elles étaient contées ici. Et comment ne pas faire la « teuf » sur SWEET SURRENDER, TOO WILD TO NAME, KICK DOWN THE WALLS ou encore ALRITE WITH THE BOYS et WRECKLESS.

Quand on parle d’un album de Glam Metal précurseur, autant citer WRATHCHILD et son STAKK ATTAKK car c’est ce qui décrit intensément le style, sans le moindre discours.

Et comme souvent, les précurseurs ne sont jamais récompensés et la « baston » à distance avec le CRÜE s’arrêt là puisque seulement 3 albums de la part des british et puis s’en vont … Quelques temps plus tard arrive un autre phénomène anglais, TIGERTAILZ au look tout aussi improbable et aux titres tout autant ravageurs.

Y’a pas à dire, quand les british s’y mettent, quelles bombes ils nous sortent.

2015-06-11_5579c42837fad_Wrathchild.jpg

1. Stakk Attakk
2. Too Wild To Tame
3. Trash Queen
4. Sweet Surrender
5. Kick Down The Walls
6. Tonite
7. Law Abuser
8. Shokker
9. Alrite With Boys
10. Wreckless

WRATCHCHILD :
Marc Angel – Bass guitar, backing vocals
Eddie Star – Drums
Rocky Shades – Vocals
Lance Rocket – Lead guitar, backing vocals

Source de la news

Sleaze It :
Style :