SCORPIONS : Zenith 2015 (Lille)

2015-11-30_565c071be6327_scorpions-lille-affiche.jpg
Date : 21/11/2015
Salle : ZENITH
Affluence : 7000
Coup de Coeur :
Chronique :
OLIVIER
1

SCORPIONS /EUROPE @ Zénith Lille 21 novembre 2015

Les tristes événements parisiens n’auront pas eu raison de la venue de SCORPIONS en France ; et c’est un Zénith Lillois bondé qui s’apprête à accueillir les arthropodes d’Hanovre. L’incessante tournée d’adieu débutée en 2011 n’était qu’une mauvaise blague et il eut été dommage que les SCORPIONS ne fêtent pas leur noces d’or. Si près du but…

Pour ouvrir la danse, les tout aussi célèbres EUROPE sont les SPECIAL GUESTS de ce 50th ANNIVERSARY WORLD TOUR. Ils prouvent une nouvelle fois qu’ils ne sont pas que les interprètes de tubes calibrés FM des années 80. Ils sont aussi un groupe live au travers de JOEY TEMPEST qui en est la vedette. Quelle classe ! Quelle prestance ! Quelle présence ! JOHN NORUM et la section rythmique sont plus effacés mais bien présents musicalement.

Une heure, c’est peu lorsque le plaisir est intense. Etablir la setlist n’a pas du être chose aisée. Comment promouvoir le dernier album en date WAR OF KINGS (War of Kings, Hole in My Pocket, Days of Rock’n’Roll) et choisir parmi les hits (Superstitious, Carrie, l’inévitable The Final Countdown) et autres standards (Scream For Anger, Last Look At Eden) ? Sur sa faim ou non, le public aura apprécié les suédois d’EUROPE à leur juste valeur.

Setlist EUROPE :

War of Kings
Hole in My Pocket
Superstitious
Scream of Anger
Carrie
Last Look at Eden
Rock the Night
Days of Rock ‘n’ Roll
The Final Countdown

Le rideau tombe enfin ! Les caméramans sont bien en place afin de retransmettre sur écran géant les faits et gestes des SCORPIONS agrémentés d’animations vidéo. Fumigènes et big lights ! Quel spectacle son et lumières !

Très vite s’enchaînent Going Out With A Bang et de la période LOVEDRIVE/ANIMAL MAGNETISM Make It Real et The Zoo (distribution de baguettes de batterie par KLAUS MEINE). Coast to Coast emmène RUDOLF SCHENKER, MATTHIAS JABS, PAWEL MACIWODA et KLAUS MEINE (saisi d’une guitare) au bout de l’avancée de la scène pour la plus grande joie des fans les plus éloignés.

Nous remontons encore dans le temps (retour au 70′s) avec le pot-pourri fort bien articulé des classiques Top Of The Bill, Steamrock Fever, Speedy’s Coming, Catch Your Train. Les époques s’alternent alors avec We Built This House et un deuxième medley Eye Of The Storm, Always Somewhere, Send Me An Angel auquel se lie Wind Of Change flanqué de la Tour Eiffel tricolore (ce même logo désormais tristement connu) en fond de scène. Cet instant émotion écoulé le groupe repart de plus belle avec Rock’n’Roll Band, Dynamite, In The Line Of Fire.

Tous les regards se portent alors vers le haut de la scène. Le plateau de batterie se balance dans le vide. JAMES KOTTAK attaque son désormais classique solo. A peine le public a-t-il repris son souffle que RUDOLF SCHENKER réinvestit la scène aux commandes de sa « guitare à réaction » suivi du reste de l’équipe pour une interprétation effrénée de Blackout. La fête bat son plein sur Big City Night que déjà le groupe quitte la scène… pour mieux revenir !

Que serait un concert de SCORPIONS sans le tube planétaire Still Loving You et le classique Rock You Like A Hurricane ?

Tout sourire (comme il l’a été tout au long du concert), le groupe fait sa révérence. On en redemande. On en veut encore plein les yeux et les oreilles.

Setlist SCORPIONS :

Going Out With a Bang
Make It Real
The Zoo
Coast to Coast
Top of the Bill / Steamrock Fever / Speedy’s Coming / Catch Your Train
We Built This House
Delicate Dance
Always Somewhere / Eye of the Storm / Send Me an Angel
Wind of Change
Rock ‘n’ Roll Band
Dynamite
In the Line of Fire
Kottak Attack
Blackout
Big City Nights
Still Loving You
Rock You Like a Hurricane

Source de la news

Sleaze It : |
Style :