BON JOVI : Bon Jovi

2016-03-03_56d827e3b868c_BonJovi_BonJovi.jpg
Origine : USA
Date de sortie : 21/01/1984
Label : Polygram Records
Chronique par :
Web :
1

C’était un matin de fin Janvier 1984. En Week-end sur la région Parisienne, le gamin de 14 balais que j’étais se promenait dans les alentours de Pigalle et c’est en passant devant une boutique de vente de disque qu’un carton de présentation montrait un type dans une rue, de nuit, avec une nana derrière. Ecrit tout en haut de ce carton d’un mètre de haut environ, était écrit BON JOVI. Bien évidemment moi et le pote qui m’accompagnait nous demandions ce que c’était. Le vendeur voyant qu’on tiquait sur cet album et compte tenu du look qu’on avait nous déclara illico, « bougez pas je vais vous le mettre sur la sono, c’est tout nouveau ». Premières notes … Si vous avez connu BON JOVI au tout début … imaginez un peu faire la connaissance avec ce groupe via les 1ères notes de RUNAWAY ? Autant le dire, s’il y a bien un panthéon des 1ers albums, cet éponyme du groupe du New Jersey en fait partie assurément. Achat dans la foulée, tant pis un certain Accept.

Bien évidemment si la découverte de cet album se fait un peu dans le désordre après que le fan ait connu un New Jersey ou tout autre album du lascar, forcément ce ne sera pas la même limonade. Mais si comme nous autres gamins de l’époque vous avez découvert ce groupe en même temps que les quelques centaines de milliers de fans  qui ont achetés le vinyle à l’époque, mettez-vous à notre place. Car à cette époque, lorsqu’on abordait le cas du HARD FM c’était avant toute chose par l’intermédiaire de Journey, Foreigner voir Survivor, ce genre de groupe quoi. Mais un HARD FM où le mot HARD n’est pas qu’une étiquette, c’était suffisamment insolite pour que cela nous mette le cul par terre.

BONJOVI_004

BON JOVI, composé du line up qui fit sa gloire, le JON, le RICHIE, le TICO, le ALEX et bien évidemment le DAVID,  sortait donc un 1er album de 9 titres et d’une durée d’environ 40 mn (38.31 mn pour être plus précis) sous la houlette d’un manager aux mains d’or, Doc McGhee !  Quel coup gagnant. Appuyé par le féroce single, titre d’ouverture, RUNAWAY et suivi de près par un second qui allait enfoncer le clou, SHE DON’T KNOW ME, les 9 titres sont des bombes atomiques. Mélanges de guitares et de claviers électriques, électriques puisqu’à la différences de bien des groupes le travail de DAVID sur ses parties ressemble d’avantage à ce que ferait une guitare rythmique plutôt qu’aux trop similaires parties de claviers/orgues/pianos que l’on retrouve dans les productions d’époques, un chant au taquet, des solos de la mort qui tue, et une base rythmiques ultra ciselée, voilà ce qui résumerait le mieux ce 1er album d’un des très gros du Rock n’Roll toute période confondue.

S’il fallait citer des titres majeurs sur cet album, sans tomber dans la réponse passe-partout qui consisterait à déclarer : « TOUS », RUNAWAY, BREAKOUT, LOVE LIES seraient, à mon sens, les 3 piliers majeurs de BON JOVI. Pourquoi ? D’une part ils démontrent un potentiel de malade et taille dans le vif le style qui sera celui du groupe tout du long des 80’s, et d’autre part, quelle classe bon sang.

Pour finir, je ne suis pas un fan absolu de ce groupe. Même si je l’ai suivi jusqu’à KEEP THE FAITH et ce fantastique concert privé à RTL en acoustique (quel souvenir !), l’orientation prise depuis ne m’a plus jamais convaincu. Mais à repenser à BON JOVI et à cette claque reçue lors de cette 1ère écoute, dans ce magasin du 18ème (ou 9ème je ne sais plus), c’est une sacré banane qui illumine ma face en ce moment.

Nota : Au passage, sachez que quelques grands noms sont passés par cet album, comme par exemple Aldo Nova en guest.

2016-03-03_56d827e3b868c_BonJovi_BonJovi.jpg

TRACKLIST
1. Runaway
2. Roulette
3. She Don’t Know Me
4. Shot Through The Heart
5. Love Lies
6. Breakout
7. Burning for Love
8. Come Back
9. Get Ready

 BON JOVI

Jon Bon Jovi: chants & guitare
Richie Sambora: guitare solo & chœurs
David Bryan: claviers
Alec John Such: basse
Tico Torres: batterie

Source de la news

Sleaze It :
Style : ,