BRITNY FOX : Boys In The Heat

2016-03-01_56d5a85c86810_BritnyFox.jpg
Origine : USA
Date de sortie : 1989
Label : CBS
Chronique par :
Web :
1

Comparé à bien des groupes des 80’s, le moins que l’on puisse dire c’est que BRITNY FOX avait tout sauf d’un groupe laissant indifférent. Le souvenir de ce groupe dans l’estime des gens était soit « je déteste », soit « j’adore », le « mitigé » n’existait pas. Adoubé par certains et grâce à un 1er album (BRITNY FOX, 1988) qui se fit une place assez coquette au soleil du côté de Philadelphie non loin d’un groupe très similaire des alentours, CINDERELLA, qui ne fut pas innocent dans la signature du groupe chez une major (CBS) (Michael Kelly Smith et Tony Destra ayant participé à la création du groupe). Fort d’un succès plus qu’honorable avec plus d’un million d’exemplaires vendus de son 1er album, le groupe revient en 1989 avec un nouvel album, BOYS IN THE HEAT.

Non pas que cet album soit un must have absolu, BOYS IN THE HEAT enfonce toutefois le clou avec des titres comme IN MOTION, STANDING IN THE SHADOWS, LIVIN’ ON A DREAM, SHINE ON, DREAM ON, avec un Hard Us efficace sans le moindre artifice. Du brut quoi. On y retrouve la patte du groupe, que ce soit les lignes vocales de Dizzy Davidson ou les solos de Michael Kelly Smith.

Mais comme souvent à l’époque, nombre de groupes ayant un démarrage aussi fracassant, quelque-soit le style d’ailleurs, ne retrouvent pas leur superbe sur les sorties suivantes. C’est encore plus vrai chez BRITNY FOX qui voit même son chanteur s’évaporer du côté des BLACKEYED SUSAN, remplacé par la suite par le « nettement » moins convainquant Tommy Paris.

En résumé, ce BOYS IN THE HEAT est un excellent album (en tout cas moi je l’adore) en tout point et il n’y a rien à jeter dessus, si tant est que l’on accepte d’avoir le prolongement direct du 1er album éponyme. N’escomptez pas trouver une évolution quelconque sur ces deux albums, ils ne font qu’un, ou presque.

S’ensuivra pour BRITNY FOX, comme pour beaucoup, une navigation à vue jusqu’en 1992, date du split après la sortie du « pas trop mal » BITE DOWN HARD, bon album mais très en dessous des 2 premiers. Le groupe se reformera entre 2000 et 2008 et sortira même une galette, SPRINGHEAD MOTORSHARK.

Courant 2015, le groupe annonce un retour pour 2016 avec un nouvel album et un line up où seul Billy Childs (basse) demeure à la barre depuis les débuts du groupe.

 

2016-03-01_56d5a85c86810_BritnyFox.jpg

« In Motion »
« Standing in the Shadows »
« Hair of the Dog » (Nazareth cover)
« Livin’ on a Dream »
« She’s So Lonely »
« Dream On »
« Long Way from Home »
« Plenty of Love »
« Stevie »
« Shine On »
« Angel in My Heart »
« Left Me Stray »
« Longroad »

 

Source de la news

Sleaze It :
Style : , ,