D-A-D : L’empreinte, Savigny Le Temple

2016-05-03_5728619d20f6c_DadAffiche.jpeg
Date : 28/04/2016
Salle : L'empreinte
Affluence : 400
Coup de Coeur :
Chronique :
MI MADSEN
1

La date D-A-D / THUNDERMOTHER étant quand même un évènement en soit et quand bien même les citrouilles (Helloween) jouaient en plein paris, Sleaze This City a dégoté une reporter hors normes afin de vous rapporter mots et images de cette magnifique date en la personne de MI MADSEN, plutôt connue comme étant la bassiste des SUGAR SUGAAR.

(photos par MI MADSEN)

D-A-D, SAVIGNY LE TEMPLE, JEUDI 28 AVRIL 2016

Ce soir D-A-D donne un concert assez inhabituel. Comme sur les autres dates de cette tournée, le groupe jouera l’album “Riskin It All” (1991) du début à la fin, puis “No Fuel Left For The Pilgrims” (1989) de la fin jusqu’au début, avec une mini entracte entre les deux sets.

Fond de scène reproduisant le décor du clip “Bad Craziness” (sans le fauteuil géant), et ce même morceau en guise d’ouverture… quoi de mieux pour immédiatement mettre le public dans l’ambiance? (Le fond sera ensuite changé afin de correspondre à l’album “No Fuel Left For The Pilgrims”)

Nos danois déjantés délivrent un set excellent, et le groupe est fidèle à lui-même…

Jesper Binzer, frontman visuellement communicatif, a fait de nets progrès en français. D’ailleurs, il n’utilise presque que cette langue pour s’adresser au public tout au long de la soirée, et prend plaisir à faire rire tout le monde avec son humour décalé. Son frère Jacob, envoûte la salle avec son jeu de guitare magique, tout en étant lui-même totalement habité, jouant ainsi ces mélodies au puissant feeling qui donne une dimension si particulière aux prestations live de D-A-D. Stig Pedersen, et son défilé d’improbables basses deux cordes et looks originaux, enchaîne les poses de statues grecques, et monte souvent sur les amplis ou la grosse caisse de Laust Sonne, le batteur jovial qui joue du rock en tenant ses baguettes à la manière des musiciens de jazz. Ce dernier se fait gentiment taquiner par le chanteur qui invite le public à faire de même (“come on Laust, give us your money!”) lorsque le groupe joue “Making Fun Of Money”.

En guise de rappel et morceau bonus, le groupe joue son traditionnel “It’s After Dark”, et quitte finalement la scène après plus de deux heures de show, laissant derrière lui un public conquis au vu des sourires et des tentatives en vain d’en demander plus lorsque la lumière se rallume.

2016-05-03_5728619d20f6c_DadAffiche.jpeg

SET LIST:

Bad Craziness
D-Law
Day Of Wrong Moves
Rock’n’Rock Radar
Down That Dusty 3rd World Road
Makin’ Fun Of Money
Grow Or Pay
Smart Boy Can’t Tell Ya’
Riskin’ It All
Laugh’n’A 1/2
(mini pause)
Ill Will
Wild Talk
Siemese Twin
Overmuch
Lords Of The Atlas
Girl Nation
True Believer
ZCMI
Rim Of Hell
Point Of View
Jihad
Sleeping My Day Away

 

 

Source de la news

Sleaze It : |
Style :