RATT : Infestation

2016-06-03_57517de508ad4_RATT.jpg
Origine : USA
Date de sortie : 20/04/2010
Label : Roadrunner Records
Chronique par :
Web :
1

INFESTATION est-il l’album du retour gagnant de RATT ?

En 1999, RATT a failli avec son album éponyme et déçu… La magie des années 80 n’était plus. Les fans devaient vivre sur l’excellent passif qu’étaient « Out of the cellar », « Invasion of your privacy », « Detonator »…

Aujourd’hui, du grand RATT ne restent que Pearcy, Warren DeMartini et Bobby Blotzer. Crosby nous a quittés (rip), Croucier s’en est allé… Pour les remplacer : Carlos Cavazo (ex-Quiet Riot) et Robbie Crane (ex- Vince Neil).

Produit par Michael “Elvis” Baskette (Incubus, Limp Bizkit, Stone Temple Pilots), INFESTATION est lors des premières approches peu convaincant (l’excellent titre d’ouverture « Eat me up alive » déstabilise lors du premier rendez-vous) . C’est à force d’écoutes répétées qu’on l’adopte. L’attitude à avoir (facile à dire…) est de faire abstraction du passé et d’oublier le son Beau Hill (plus commercial), les hits «Round and round», « You’re in love », «Dance, dance, dance » qui ont permis au groupe de vendre des disques par millions (comme Mötley, Bon Jovi, Cinderella, Poison… à la même époque, la belle époque du Hard US). Outre un son plus brut, les repères reviendront de toutes les façons : la touche inimitable et personnelle de DeMartini, le timbre de voix si particulier de Stephen Pearcy et surtout les chansons qui vous touchent par leurs mélodies.

En résumé, des hits ! (« A little too much », « Best of me », « Lost weekend » (rythmique très « Lack of communication » !), « Take a big bite »…)

INFESTATION contient déjà ses quelques « RATT classics » ; ce que ne possédait pas l’album « RATT » !

A la question posée plus haut… de répondre : oui, INFESTATION marque le retour gagnant de RATT !  Pas le RATT des grands jours mais en bien meilleure forme qu’il ne l’a été à l’aube des années 2000.

 

 

 

2016-06-03_57517de508ad4_RATT.jpg

TRACKLIST

1. « Eat Me Up Alive » Carlos Cavazo, Stephen Pearcy, Warren DeMartini 4:13
2. « Best of Me » Cavazo, Pearcy, Michael « Elvis » Baskette 4:19
3. « A Little Too Much » Baskette, Pearcy, DeMartini 4:05
4. « Look Out Below » Bobby Blotzer, Pearcy, Baskette, 3:44
5. « Last Call » DeMartini, Cavazo, Pearcy, Baskette, 3:55
6. « Lost Weekend » Robbie Crane, Pearcy, Baskette 3:46
7. « As Good as It Gets » Pearcy, Baskette, Cavazo 4:38
8. « Garden of Eden » DeMartini, Pearcy 3:03
9. « Take a Big Bite » DeMartini, Pearcy, Baskette 2:46
10. « Take Me Home » Pearcy, DeMartini, Baskette 4:23
11. « Don’t Let Go » Blotzer, Pearcy, John Corabi, Baskette 3:22
Ratt_1

Source de la news

Sleaze It :
Style :