RADIATION ROMEOS : Radiation Romeos

2017-05-19_591ef5db82e46_radiationromeos.jpg
Origine : USA
Date de sortie : 02/06/2017
Label : Frontiers Records
Chronique par :
Web :
1

Lorsque l’on a joué et tourné avec WARRIOR puis STEVE STEVENS sur ATOMIC PLAYBOY, cela laisse déjà une bonne carte de visite et PARRAMORE MCCARTY aurait tort de s’en priver. Et c’est bien ce qu’il fait en lançant son propre groupe, RADIATION ROMEOS avec un 1er album à sortir chez Frontiers Records.

Pour la genèse, RADIATION ROMEOS provient, justement, d’une des paroles du titre ATOMIC PLAYBOYS (Steve Steven). Autre histoire ensuite, PARRAMORE MCCARTY a quand même traîné ses grolles avec Robbin Crosby (Ratt) dans quelques groupes de reprise il y a bien longtemps, avant de signer chez WARRIOR en 1985.  D’un point de vu style, mettez donc RADIATON ROMEOS dans une case où un savant mélange de riffs bien précis s’approprient les mélodies d’un style AOR assez assumé, en tout cas de quoi filer une bonne banane. Pour qui aime le Hard mélodique sans prise de tête, vous allez être servi, double ration même. OCEAN DRIVE et son intro très « 80’s », BAD BAD COMPANY et son riff efficace, PROMISED LAND et sa montée en puissance dans un style proche d’un heavy metal de la vieille époque, CASTAWAYS et TIL THE END OF TIME conçus pour qui aime le Hard Mélo avec un grand H et enfin, LIKE AN ARROW, bien belle ballade s’il en est.

Bien joué avec des lignes de chants bien efficaces, n’en attendez pas toutefois de gros miracles puisque la recette utilisée par RADIATION ROMEOS est usée jusqu’à l’os. M’enfin, certains apprécieront, d’autres y jetterons une oreille au détour d’une playlist. Ceci étant, bien belle pochette.

LINE UP
Parramore McCarty – vocals
Dag Heyne – guitars
Jogi Spittka – bass
Gereon Homann – drums
Produced by Michael Voss

Source de la news

Sleaze It :
Style : ,