QUIET RIOT : Road Rage

2017-08-16_59943cf27a862_QUIET_RIOT_rr_cover_3000.jpg
Origine : USA
Date de sortie : 04/08/2017
Label : Frontiers Records
Chronique par :
Web :
1

On va la faire simple mais il y a de ces groupes des 80’s qui ne devraient probablement jamais ressortir le pied du cercueil dans lequel ils ont été enterrés ! A ce jeu-là, force est de constater que « QUIET RIOT » (notez-bien les « ») et son dernier album en date, ROAD RAGE, place la barre bien haut …

Médiocre ? Même pas, insipide, voilà. Alors on vous passe le changement de line up, le réenregistrement des voix avec le nouveau venu JAMES DURBIN et tout le tintamarre fait autours de cette revendication de suivre les traces de DUBROW … Allez, tant qu’on y est, dansons sur ses cendres.

CAN’T GET ENOUGH tire son épingle du jeu puisque sans vouloir le faire exprès on dirait que la troupe à BANALI a su trouver le côté qui fait qu’on s’intéresserait « encore » en 2017 à un groupe estampillé QUIET RIOT. C’est pas mal, ça bouge, c’est efficace. Mais ça se gâte dès GETAWAY qui, pourtant sur une rythmique pas si mauvaise, s’enfonce aux alentours des 2 mn dans du grand n’importe quoi pour … pour y rester quasi jusqu’à la fin de l’album. Ainsi, si on omet une prod plus que douteuse, ROLL THIS JOINT,  WASTED ou encore RENEGADES feraient bonne impression.

Heureusement il y a ALEX GROSSI qui sauve le bateau du naufrage bien qu’on sent quand même pas mal de retenue dans son jeu. Mais rendons à César ce qui lui appartient, que ce soit BANALI, GROSSI, DURBIN ou WRIGHT, c’est propre, ça joue bien, de ce côté là, aucun souci.

Sincèrement que foutent ces 11 titres estampillés QUIET RIOT ??? A part se servir d’un illustre nom, je ne vois pas. Alors ok on attend souvent d’un groupe qu’il aille de l’avant pour ne pas plonger dans une pâle copie parodique m’enfin quand on a ce nom-là, désolé, on se doit de fournir un minimum qui puisse nous permettre de classer cet album dans la discographie du groupe. Là, zob ! (pardonnez ce langage de charretier).

En résumé, voilà un album « pas trop mauvais » du nouveau groupe de FRANKIE BANALI, là, ok, ça se tient !

 

2017-08-16_59943cf27a862_QUIET_RIOT_rr_cover_3000.jpg

TRACKLIST
01. Can’t Get Enough
02. Getaway
03. Roll This Joint
04. Freak Flag
05. Wasted
06. Still Wild
07. Make A Day
08. Renegades
09. The Road
10. Shame
11. Knock Em Down

Source de la news

Sleaze It :
Style :